Les actions thématiques

Le Projet de territoire, lancé en 2016 identifie les principaux enjeux du territoire dans lesquels le PETR engage des actions :

Climat et énergie

Poursuivre la transition énergétique du Pays de Retz et saisir les opportunités du changement climatique : animer une démarche Climat-Energie sur le territoire.

Urbanisme

En lien direct avec la mise en œuvre du SCoT et, au-delà l’avis donné sur les documents d’urbanisme (PLU(s) et PLU(i)) dans ce cadre, les services du PETR accompagnent à la demande des collectivités,  les procédures règlementaires, études et/ou les projets d’aménagement urbain communaux.

Économie

Le PETR du Pays de Retz a décidé de conduire une étude de stratégie économique à l’échelle du Pays de Retz en lien avec les intercommunalités

Mer et littoral

Mobilité

La stratégie de mobilité durable du SCOT prévoit dans ses orientations l’action suivante : «Promouvoir un agencement à l’échelle de l’habitant, et favorable aux déplacements de courte distance : polarité et proximité». C’est dans cette perspective que les schémas directeurs modes doux ont été élaborés et sont mis en œuvre

Habitat

Le PETR du Pays de Retz pilote un programme d’amélioration de l’habitat privé sur le Pays de Retz, il s’agit d’un Programme d’Intérêt Général de lutte contre la précarité énergétique et en faveur du maintien à domicile des personnes à mobilité réduite. Ce P.I.G. est porté pour le compte des 4 intercommunalités du territoire qui accordent in fine des aides aux particuliers.

Alimentation

Enfin, depuis le mois d’octobre 2018, le PETR élabore son Projet Alimentaire Territorial, lequel se déclinera à partir de mi 2020, en plan d’actions concrètes.

Climat Energie

Le Pays de Retz a été précurseur en termes de transition énergétique puisque depuis une quinzaine d’années, de nombreuses actions de mobilisation des acteurs mais aussi d’investissements publics et privés ont été réalisés pour réduire les consommations d’énergie ainsi que les gaz à effet de serre et augmenter la production d’énergie renouvelable.

Sources des données : Basemis – Air Pays de la Loire, INSEE, SDES, Auran
Claude Naud, Ségolène Royal et Yannick Haury lors de la signature de la convention TEPCV à Paris en 2016

A ce titre, il a été reconnu en 2015 « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte » par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable avec à la clef une enveloppe d’1.5 million d’€ pour soutenir les investissements publics (réhabilitations énergétique du centre nautique de Préfailles, de la bibliothèque de Saint-Colomban, des logements de l’ancienne gendarmerie de Sainte Pazanne, des complexes sportifs de Saint-Brévin et Saint-Michel-Chef-Chef, équipements en chaudières bois de bâtiments communaux à Legé et Saint Mars de Coutais, micro-centrale photovoltaïque en autoconsommation à Corcoué-sur-Logne, production de chaleur renouvelable au  centre aquatique de la Communauté de Communes de la Région de Machecoul…).

L’acquisition de 45 voitures électriques pour 25 collectivités du Pays de Retz a été une action emblématique du PETR dans le cadre de cette labellisation.

En 2016, le PETR, signe un contrat d’objectif avec l’ADEME pour renforcer la transition énergétique et écologique du territoire, autrement dit, s’adapter au changement climatique, lutter contre ce dernier et faire des enjeux climat-énergie un moteur de développement du territoire.  450 000 € ont été octroyés dans ce cadre pour initier des actions novatrices dont voici le descriptif synthétique et les principaux résultats :

Action 1 – Étude stratégiques transition énergétique

Descriptif des actions mises en œuvre :

  • étude de préfiguration sur la filière bois énergie (Chambre d’Agriculture de Loire Atlantique),
  • centralisation des données de l’observatoire régional (DROPEC) pour les 4 EPCI,
  • partenariat avec le SYDELA de Loire Atlantique( mobilisation des communes en faveur du Conseil en Energie Partagé),
  • désignation de référents élus et techniques dans les intercommunalités,
  • lancement de l’étude pour élaborer les 4 PCAET du territoire

Résultats : PCAET arrêtés en juillet 2019 et 14 communes adhérentes au Conseil en Energie Partagé

Action 2 – Études stratégiques et expérimentales “exposition et sensibilité du territoire au changement climatique

Descriptif des actions mises en œuvre :

  • convention de partenariat avec l’école supérieure du Paysage de Versailles et le collectif Paysages de l’Après Pétrole,
  • organisation du séminaire “paysages agricoles en transition” (maintien des espaces agricoles pérennes dans le SCOT, préservation des zones humides et des prairies via le maintien de l’élevage, préservation et valorisation de la trame bocagère…),
  • transmission des outils et données au bureau d’étude en charge des PCAET

Résultats : Volet Adaptation au changement climatique dans les 4 PCAET, des actions prochaines dans le Projet Alimentaire Territorial

Action 3 – Actions de mobilisation “bois énergie” à destination des agriculteurs, des petits propriétaires et des collectivités

Descriptif des actions mises en œuvre : soutien financier en faveur du boisements sur des terrains agricoles en friche et/ou de plantations de haies bocagères, soutien financier aux plans de gestion bocager

Résultats : 42,6 hectares de boisements plantés sur 8 communes et 8 plans de gestion bocagers soutenus

Action 4 – Actions de mobilisation “urbanisme durable” à destination des collectivités

Descriptif des actions mises en œuvre : 3 ateliers du Conseil en Urbanisme partagé ont été organisés en mars, juin et octobre 2016 réunissant entre 20 et 40 élus-techniciens du Pays de Retz, ces derniers ont donné lieu à la production de fiches repères, une grille d’indicateurs environnementaux a été produite.

Résultats : A partir de mai 2018, l’évaluation du SCOT a permis de mesurer l’impact des indicateurs du SCOT en vigueur et d’en envisager de nouveaux.

Action 5 – Actions de mobilisation des entreprises

Descriptif des actions mises en œuvre : Favoriser l’émergence de dynamiques collectives d’entreprises dans le champ de l’énergie, des déchets, de la mobilité

Résultats : 6 opérations collectives dans les zones d’activités du Pays de Retz

Action 6 – Préfiguration d’une plateforme de rénovation énergétique à destination des particuliers et des professionnels du bâtiment

Descriptif des actions mises en œuvre :

  • lancement du PIG “Habiter Mieux”,
  • structuration du guichet unique sur la CC de Grand Lieu,
  • organisation des réunions avec les professionnels de l’immobilier et les artisans

Résultats : Cette action est commune aux 4 PCAET des 4 EPCI du Pays de Retz, elle a été envisagée comme prioritaire

Action 7 – Action de mobilisation collective des agriculteurs en faveur de l’environnement

Descriptif des actions mises en œuvre : Suivi de la mise en route de la démarche d’échanges parcellaires (Montbert, Saint Colomban, Villeneuve-en-Retz, Saint Hilaire de Chaléons, et 4 groupes sur la Communauté de communes Sud Estuaire (St Brevin-les-Pins/Corsept, Saint-Père/Chauvé, Frossay/Saint Viaud et Frossay/vue)

Résultats : 614 hectares échangés soit 12 000 kms (de déplacements d’engins agricoles) évités et 4200 litres de fioul économisés. A ces bénéfices s’ajoutent l’augmentation de la surface de prairies, une meilleure gestion de l’eau et du suivi des cultures (limitation d’intrants).

Action 8 – Action de mobilisation citoyenne

Descriptif des actions mises en œuvre : Actions de mobilisation des citoyens aux enjeux climat-énergie

Résultats : Une exposition “Habiter la Nature” au Quai Vert à Frossay, conférences gesticulées, un colloque sur la gestion du bocage à Machecoul, une exposition “paysages de Retz en transition”, Ecoparlement des jeunes dans 4 établissements (collèges, MFR, école) auprès de 150 élèves, Familles à Energie Positive (3 équipes en 2017), accompagnement de 2 projets d’ENR citoyennes (COWATT), une exposition sur les risques littoraux dans la baie de Bourgneuf, partenariat du programme d’action recherche “transissions énergétiques et sociétales de l’IMT Atlantique”

D’ici la fin de l’année 2019, les quatre Plans Climat Air Energie Territorial du Pays de Retz seront approuvés par les conseils communautaires des quatre intercommunalités. A compter de 2020, chacune d’entre-elle pilotera donc sa politique climat –énergie mais, les objectifs et axes communs sont susceptibles de constituer le socle « climat » du futur SCOT d’une part, certaines actions communes pourraient être mutualisées à l’échelle du PETR (P.I.G. Précarité Énergétique, Plateforme de Rénovation énergétique, Projet Alimentaire Territorial, Plateforme…)

Les Plans Climat Air Énergie Territoriaux des EPCI

Pour en savoir plus :

http://www.airpl.org/

http://www.paysdelaloire.ademe.fr/lademe-en-pays-de-la-loire/notre-carte-didentite

Mer et Littoral

Au niveau national

Avec ses espaces maritimes et littoraux, la France possède un patrimoine naturel remarquable et un potentiel de développement socio-économique important. La mer et le littoral font déjà l’objet de nombreux usages, ils sont aussi soumis à de nombreuses pressions du fait du changement climatique, des pollutions terrestres ou de l’impact des activités humaines. Afin de garantir le bon état écologique et une meilleure valorisation économique et sociale de la mer et du littoral, une Stratégie nationale pour la mer et le littoral a été adoptée en février 2017.
 
Cette stratégie fixe des objectifs à long terme : de transition écologique, de développement d’une économie bleue durable, de bon état écologique du milieu marin et de préservation du littoral, ainsi que d’influence internationale de la France en tant que « nation maritime » ;
Elle donne un cadre d’action au travers de quatre orientations stratégiques :

  • s’appuyer sur la connaissance et l’innovation
  • développer des territoires maritimes et littoraux durables et résilients
  • soutenir et valoriser les initiatives et lever les freins
  • promouvoir une vision française au sein de l’Union européenne et dans les négociations internationales et porter les enjeux nationaux.

Cette stratégie est en cours de déclinaison par façade maritime.

Les activités professionnelles

Un diagnostic économique des entreprises spécialisées Mer et Littoral est en cours de réalisation sur l’ensemble du Pays de Retz. Si certains métiers sont évidemment en lien à cette thématique, certains le sont par spécialisation dans un secteur… De plus, ces différentes entreprises sont réparties sur l’ensemble du territoire (littoral mais aussi en rétro-littoral)

Pêche et ports de pêche

Il y a trois sites de ports de pêche sur le territoire de Pornic Agglo – Pays de Retz : le port du Collet aux Moutiers-en-Retz, le Port de la Noëveillard et le Vieux-Port de Pornic, et le port de la Gravette à La Plaine-sur-Mer. Les débarquements des pêches se font quant à eux dans les ports de La Turballe et du Croisic au Nord de la Loire.

Conchyliculture

La conchyliculture rassemble l’ensemble des activités d’élevage de coquillages. Les plus fréquentes sur le territoire de Pornic Agglo – Pays de Retz sont l’Ostréiculture (élevage des huîtres) et la Mytiliculture (l’élevage des moules).

Plus d’une trentaine d’entreprises sont recensées sur le Pays de Retz. Les concessions sont réparties sur près de 100 km linéaires de bouchots (pieux sur lesquels sont cultivées les moules), et environ 200 ha de parcs ostréicoles (tables sur lesquelles des poches d’huîtres sont disposées). La production est aléatoire en fonction des années ; depuis plusieurs années, les conchyliculteurs subissent des vagues de mortalités sur leur population de coquillages. Plusieurs facteurs peuvent être mis en cause : climatiques, pollution des eaux, virus… Les spécialistes étudient et expérimentent pour comprendre au mieux ces phénomènes. Pour plus d’information rendez-vous sur crc-pays-de-loire.fr ou smidap.fr

Saliculture

Les paludiers, ceux qui récoltent le sel dans les marais salants, se centralisent sur le secteur du Marais breton, à la frontière avec la Vendée.
Seuls deux entreprises sont présentes sur le territoire de Pornic Agglo Pays de Retz, regroupées sur la commune des Moutiers en Retz.
Rattachés à la Chambre d’agriculture, ce sont de véritables agriculteurs de la mer.

Afin de promouvoir vos métiers, nous vous proposons de remplir la fiche métier mer et littoral :

Les activités de Loisirs

Le territoire est également composé de nombreux atouts pour développer les activités de loisirs. Retrouvez sur la carte ci-dessous les plages, criques dont certaines possèdent le Label Pavillon bleu signe d’un développement touristique durable.
Retrouvez également l’ensemble des ports de plaisance, zone de mouillage, cales de mises à l’eau, l’ensemble des lieux de pêche à pied ainsi que les clubs nautiques du territoire.

Focus sur la pêche de loisirs

La pêche à pied est soumise à règlementation. Cette dernière normalise certains outils de pêche, les tailles et la quantité de poissons, coquillages et crustacés autorisés à être pêchés par personne et par jour.
 
Attention : Une nouvelle règlementation est sortie en 2017 par arrêté du préfet de région, uniformisant les règles à la fois sur la Vendée et la Loire Atlantique.
De plus en janvier 2018, une modification de l’arrêté ministériel du 26 octobre 2012 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins (pour une espèce donnée ou pour une zone géographique donnée) effectuée dans le cadre de la pêche maritime de loisir.

Économie

Le PETR du Pays de Retz a décidé de conduire une étude de stratégie économique à l’échelle du Pays de Retz en lien avec les intercommunalités. Les objectifs de l’étude, qui se déroule en trois phases de réalisation, sont les suivants :

  • Un diagnostic des filières du territoire : analyse du tissu économique du territoire, description des spécificités territoriales, mise en lumière des relations économiques territoriales existantes et potentielles
  • Une analyse des parcs d’activités : les zones sont caractérisées par l’activité dominante dans la zone, le foncier disponible et la qualité de leur aménagement.
  • Une connaissance de la main d’œuvre et des entreprises du territoire : relation entre les emplois localisés et les actifs résidents, diagnostic des besoins des entreprises, tant du point de vue des compétences et des formations, qu’en matière d’infrastructures ou d’animation.

Cette étude a été réalisée avec le concours de l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (AURAN), en associant de nombreux acteurs.

Les résultats du diagnostic de l’étude ont fait l’objet de présentations aux partenaires institutionnels et acteurs économiques du territoire le 18 décembre 2014 puis le 3 juillet 2015, afin de recueillir les remarques et compléments d’information nécessaires. Ce diagnostic approfondi mené à l’échelle du Pays de Retz a mis en évidence des enjeux d’aujourd’hui et de demain, qui touchent à différents champs de l’économie territoriale : l’attractivité, l’employabilité et la formation, la création et la transmission d’entreprises, les services aux personnes et la proximité, l’offre en immobilier d’entreprises…

Le souhait des élus du Pays de Retz est d’apporter des réponses concrètes à ces enjeux, en adoptant une stratégie de développement partagée avec les acteurs économiques et un plan d’actions, dont la mise en œuvre opérationnelle pourra être lancée dès 2016. Ce plan d’actions sera prochainement mis en ligne, une fois validé par les élus du PETR et soumis aux entreprises du Pays de Retz.

En savoir plus :

  • Cahier 1 – Dynamisme du tissu économique et filières : ce premier cahier présente les résultats de l’analyse du tissu économique et des filières. Le Pays de Retz est marqué par une économie fondée sur des activités traditionnelles industrielles et agricoles à préserver et développer, avec une forte présence des filières agroalimentaires et construction, et de multiples secteurs industriels très spécifiques, liés à l’artisanat et à la sous-traitance industrielle. Ces dernières années, le renforcement prononcé des activités non-productives, notamment celles en lien avec la santé et le tourisme, nécessite de les structurer davantage.

http://www.auran.org/publications/cahier-1-strategie-de-developpement-economique-du-pays-de-retz

  • Cahier 2 – Foncier économique : ce second cahier présente les résultats de l’analyse des sites d’activités du Pays de Retz. Celui-ci bénéficie de fortes capacités d’accueil pour les entreprises, que ce soit en centre urbain pour les activités de services, de commerce ou de petit artisanat, ou en zones d’activités. L’adoption du SCoT a permis la mise en place d’une organisation lisible de l’offre foncière du Pays de Retz. Des problématiques communes apparaissent : le traitement des zones d’équilibre avec la nécessité d’harmoniser le niveau qualitatif (paysage, services, sécurité…) des vitrines économiques du territoire ; la revalorisation des cœurs de ville comme espaces privilégiés d’accueil pour les activités de services et de commerce ; l’accessibilité des sites d’activité…

http://www.auran.org/publications/cahier-2-strategie-de-developpement-economique-du-pays-de-retz

  • Cahier 3 – Emploi et formation : ce troisième cahier présente les résultats de l’analyse du marché de l’emploi et de la formation. Le poids des filières spécifiques du territoire (agroalimentaire, construction, santé, tourisme, secteurs industriels multi-filières) marque profondément le marché de l’emploi du Pays de Retz. Celui-ci, malgré une forte hausse de la part des cadres, se démarque ainsi du reste du département par la forte proportion d’ouvriers et d’indépendants d’une part et par la forte proportion d’emplois saisonniers d’autre part. L’offre en formation initiale et continue reste limitée sur le territoire, notamment en lien avec les filières spécifiques, et les salariés et étudiants doivent souvent se tourner vers les deux agglomérations voisines pour trouver une offre adéquate, ce qui pose des problèmes de mobilité.

http://www.auran.org/publications/cahier-3-strategie-de-developpement-economique-du-pays-de-retz

  • Cahier 4 – Zoom sur le commerce : les tendances de fond qui impactent aujourd’hui le commerce (e-commerce, volatilité de la demande, vieillissement de la population…) mais aussi l’expression locale de la demande liée à la forte croissance démographique déterminent fortement l’offre en commerce et son potentiel sur le Pays de Retz. Fort de plus de 900 magasins, soit 200.000 m² de surface de vente, le Pays de Retz a connu une évolution de son appareil commercial ces 5 dernières années qui a fait la part belle au développement des zones de périphérie. Répondant à une demande et permettant de freiner l’évasion commerciale vers les grandes agglomérations, la croissance des pôles de périphérie n’a pas été sans conséquence sur le tissu commercial des centres-villes et centres-bourgs. Néanmoins, la croissance démographique observée sur le territoire reste un facteur favorable au maintien d’une offre de proximité dans les centres-bourgs, à condition de bien la structurer. Sans oublier la clientèle touristique qui a permis au littoral d’étoffer et diversifier son offre commerciale

http://nantesstnazaire.cci.fr/sites/default/files/synth_portrait_zoomcommerce_pdr_2015-2.pdf

Le plan d’actions de cette étude stratégique sera prochainement mis en ligne.

Mobilité

En 2013, le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) du Pays de Retz a été approuvé à l’unanimité avec un objectif de mise en œuvre d’une stratégie de mobilité durable.

La stratégie du territoire vise la réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre pour lutter efficacement contre le changement climatique.

Le domaine des transports est particulièrement concerné puisqu’il représente 36 % des émissions de gaz à effet de serre du territoire et 43% des consommations d’énergie du Pays de Retz. Le développement des modes alternatifs à la voiture est donc essentiel, et notamment les transports cyclables.

La stratégie de mobilité durable du SCOT prévoit dans ses orientations l’action suivante : «Promouvoir un agencement à l’échelle de l’habitant, et favorable aux déplacements de courte distance : polarité et proximité». C’est dans cette perspective que le PETR est maître d’ouvrage d’une opération visant l’élaboration de schémas directeurs modes doux.

Les 4 intercommunalités du Pays de Retz, mais également les communes de Saint-Brevin-les-Pins, Pornic, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Chaumes-en-Retz, Saint-Mars-de-Coutais, Sainte-Pazanne, Le Bignon se sont dotées de ce document cadre  dans le cadre du marché porté par le PETR. Pour aller plus loin et mettre en œuvre une politique intégrée en faveur des mobilités, la Communauté de Communes de Grand Lieu avec l’appui du PETR s’est dotée en 2019 d’un Plan Global de Déplacements.

Par ailleurs, le Département de Loire Atlantique envisage deux nouveaux itinéraires cyclables touristiques structurants en Sud Loire, la liaison Paimboeuf – Sainte-Pazanne et la liaison Machecoul – La Haye-Fouassière.

On en parle dans la presse :

La mobilité à vélo a de l’avenir en Pays de Retz

Ouest France – Publié le 19/04/2016

Un bus à pédale pour aller à l’école, à Chaumes-en-Retz

Ouest France – Publié le 05/06/2018

Pornic. On va circuler autrement le long de la côte

Ouest France – Publié le 15/11/2018

Ça roule pour les collégiens philibertins qui utilisent leur vélo

Ouest France – Publié le 21/09/2017

Les citoyens dessinent leur mobilité douce

Ouest France – Publié le 26/09/2018

Nouvelles mobilités : un partenariat avec le Conseil Départemental de Loire Atlantique

Le PETR et le Conseil de Départemental de Loire Atlantique ont établi un partenariat en 2015 afin de réfléchir au développement des mobilités alternatives sur le Pays de Retz. En effet, compétent en matière de transports,  le Conseil Départemental a souhaité s’associer à la commission « Mobilité et Déplacements » du PETR afin d’envisager l’essor d’expériences innovantes en matière de déplacements (auto-partage, conseils en mobilité, plateforme mobilité, transport solidaire, etc.), en s’appuyant notamment sur des expériences exemplaires d’ici ou d’ailleurs.

En savoir plus

Les transports solidaires en Pays de Retz :

Les aires de covoiturage dans le Pays de Retz : Inforoute.loire-atlantique.fr

Le covoiturage gratuit c’est ici : OuestGo

Le transports en communs en Pays de Retz : aleop.paysdelaloire.fr/

Urbanisme

En lien direct avec la mise en œuvre du SCoT et, au-delà l’avis donné sur les documents d’urbanisme (PLU(s) et PLU(i)) dans ce cadre, les services du PETR accompagnent à la demande des collectivités,  les procédures règlementaires, études et/ou les projets d’aménagement urbain communaux.

Projet de réhabilitation du presbytère de Corcoué-sur-Logne – SOLIHA

Un Conseil en Urbanisme Partagé (CUP) a été proposé aux communes volontaires dès 2009. Il a consisté dans un premier temps en la mutualisation d’une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pluridisciplinaire (architecture, urbanisme, déplacements, paysage, sociologie, environnement) accompagnant simultanément les différents projets des communes et animant à chaque étape clé de l’accompagnement des ateliers communs. Axés sur le partage d’expériences et l’échanges de pratiques, ces ateliers devaient concourir à l’infléchissement des pratiques en matière d’aménagement urbain.

Un deuxième C.U.P., opération pilote au niveau national reconnu par l’ADEME, est en cours. Centré sur l’accompagnement d’une révision de P.L.U. cas d’école, il vise à conseiller les communes dans l’intégration des enjeux climat-énergie au sein des P.L.U.(i). via l’organisation d’ateliers collectifs ouverts aux élus et techniciens de toutes les communes. Ce C.U.P. permet de réfléchir collectivement aux objectifs environnementaux que le SCoT, au moment de sa révision, pourra atteindre.

Le PETR pilote aussi des études stratégiques et ou des recherches action en lien avec l’aménagement des espaces, en partenariat avec l’Université de Nantes (cf étude sur les villages).

Enfin, dans son rôle d’animateur territorial, au service des collectivités qui le constituent, le PETR élabore avec l’AURAN, des outils de suivi, d’observation mais aussi  des documents de référence, type « guide »  ou « Charte Qualité ».

Il peut aussi proposer des séminaires, voyages d’étude, journées de formation aux acteurs du territoire.

Saint-Philbert de Grand Lieu

Fiche pratique du CUP :

Renouvellement urbain – densité

Mobilité – déplacement

Énergie – Biodiversité

Habitat intermédiaire pour personnes âgées (78Mo)